» Registre mortuaire

» Recherche


Information

Le registre mortuaire en version numérique contient jusqu’à présent les noms connus de plus 21.000 détenus (environ 30.000 au total), qui ont trouvé la mort au camp de concentration de Flossenbürg et ses camps annexes en Bavière, Bohême et en Saxe. Les victimes des marches de la mort n’ont pu être identifiées qu’en partie. Même après la libération, beaucoup de détenus ont succombé aux suites dûes aux conditions de détention. Les inscriptions dans le registre mortuaire commencent avec le premier décès le 21. Mai 1938 et vont jusqu’à la fin de la guerre le 8. Mai 1945.
Dans les numéros indiqués, il s’agit uniquement de numéros de matricule du camp de concentration de Flossenbürg et des numéros de plaques d’identité de prisonniers de guerre de la Wehrmacht. De nombreuses personnes ont été emprisonnées ou assassinées sans numéro de matricule.

Les sources les plus importantes sont les suivantes :

  • Les huit volumes des livres de matricules du camp de concentration de Flossenbürg qui se trouvent aux US National Archives à Washington D.C.
  • Les fiches d’effets personnels de presque tous les détenus fichés avec un numéro de matricule qui se trouvent au Service International de Recherche à Bad Arolsen
  • Les quatre volumes de la documentation de Flossenbürg de la 3e Armée US datant de septembre 1945 qui se trouvent au National Archives à Washington D.C.
  • Les listes de transports, se trouvant dans les archives du Service International de Recherche à Bad Arolsen, au mémorial de Yad Vashem à Jerusalem et au Centre d’Études et de Documentation « Guerre et Sociétés contemporaines » à Bruxelles
  • Les documents de la « Wehrmachtauskunftstelle » (le guichet d’information au sujet de la Wehrmacht) dans les anciens archives militaires soviétiques et dans les archives centrales du Ministère de la Défense de la Fédération Russe à Podolsk
  • Les certificats de décès établis par les médecins SS du camp de concentration de Flossenbürg qui se trouvent au bureau d’État civil de la commune de Flossenbürg
  • La liste de sépultures du cimetière d’honneur du Mémorial du camp de concentration de Flossenbürg et diverses autres listes de sépultures
  • Les bases de données d’autres institutions qui se penchent sur la question de la numérisation des données de victimes du nazisme
  • De nombreux renseignements et précisions apportés par des parents proches de victimes

La liste des noms est le résultat d’une large analyse en continue et l’évaluation des sources depuis 2000, année dans laquelle le Mémorial du camp de concentration a été créé en qualité d’institution scientifique.